Le 12 mars 2008, à l'invitation de son commandant, le Colonel Courbois, l'Union Jeep Vexin était invitée à visiter la base de Taverny.

Ainsi c'est avec enthousiasme que nos membres ont pu visiter les fameux souterrains de cette base stratégique notamment la station de météorologie et le centre d'alimentation électrique de la base.

La station météorologique permet de soutenir les opérations extérieures de l'armée française déployée sur des théâtres d'opérations extérieurs.

Ainsi, pour mener à bien ses missions sur air, terre, mer, nos forces peuvent avoir la météo des prochaines heures où qu'elles soient dans le monde.

La station d'alimentation de la base de Taverny doit être elle aussi opérationnelle 24 heures sur 24h.

La base d'une importance stratégique pour la défense de la France ne doit jamais rester sans alimentation électrique quoi qu'il arrive.

Ainsi à la moindre coupure de courant des énormes groupes électrogènes vont prendre le relais et permettre à toute la base de fonctionner en autarcie complète.

La Base aérienne 921 "Frère Mahé" tire son originalité et son importance de l'existence des carrières de gypse de Taverny et de Bessancourt qui furent mises en exploitation en 1815.

Le début de leur utilisation à des fins militaires remonte à la deuxième guerre mondiale.

Les Allemands s'y installent de 1941 à 1944 pour stocker des munitions et monter des fusées V1 et V2.

 

En 1946, l'Armée de l'Air française utilise ces carrières comme entrepôt de matériel.

En 1957, le Centre d'Opération de la Défense Aérienne (CODA) est crée et s'installe à Taverny.

En 1961, l'État-major de la Défense Aérienne et le Commandement Air des Forces de Défense Aérienne (CAFDA) qui laisse place au Commandement de la Défense Aérienne et des Opérations Aériennes (CDAOA) le premier juin 1994, le rejoignent.

Puis en 1963, arrivent à Taverny le Commandement des Forces Aériennes Stratégiques (CFAS) et son Centre Opérations le COFAS.

En 1988, la BA921 prend le nom de "Base aérienne 921 Frères Mahé", trois frères morts en 1946, 1952 et 1962 aux commandes de leur appareil.

En 2007, le CDAOA part pour la BA117-Paris et son centrer de conduite pour la BA942-Lyon.

Deux entités de ce grand commandement sont installées à Taverny:

Le centre d'analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes et la Direction de la circulation aérienne militaire.

La BA921 administre aujourd'hui plu de 900 militaires et plus de 100 civils.

Le Lieutenant-colonel Yves Mahé est né en 1919.

Engagé volontaire en 1939, il rejoint l'Angleterre dès les premiers jours de l'armistice.

Pilote au sein du groupe de chasse Normandie-Niemen, il est fait prisonnier.

Il tente de s'évader à trois reprises, en vain.

Après la guerre, il participe à la campagne d'Extrême-Orient.

Il trouve la mort aux commandes de son appareil en 1962.

Il détient trois citations à l'ordre de l'Armée aérienne, une citation à l'ordre de la division et une citation étrangère.

Le Commandant Jean Mahé est né en 1917.

Pilote en 1939, il rejoint l'Angleterre pour être affecté au groupe de bombardement qui donne naissance aux groupes "Lorraine" et "Bretagne".

Il participe à la campagne du Tchad en 1941, du Fezzan en 1943 et de Syrie.

Il meurt en 1946 aux commandes de son B26.

Le Lieutenant Claude Mahé est né en 1926.

Engagé dans les FFI à 18 ans, il est admis dans le corps des officiers de l'air en 1949.

Affecté à la 4ème escadre de chasse, il trouve la mort au cours d'un vol d'entraînement.

L'Union Jeep Vexin tient à remercier le Colonel Courbois pour son accueil et le temps qu'il a consacré à nous faire découvrir la base et l'organisation des forces aériennes stratégiques.

 

 Retour sommaire